Sign in / Join

Où trouver un éthylotest ?

La conduite en état d'ébriété fait partie des nombreuses causes d'accidents sur les voies routières. Dans la recherche de l'idéal pour réduire ces risques liés à l'alcool, un éthylotest s'avère nécessaire. Pour rester en adéquation avec la réglementation, tout conducteur doit s'en procurer. Où en trouver alors ? Voici la réponse à cette interrogation.

Qu'est-ce que l'éthylotest ?

L'éthylotest est un instrument portatif qui sert à calculer approximativement la quantité d'alcool (c'est-à-dire d'éthanol) présente dans l'organisme. Principalement, il s'agit de la concentration dans le sang.

A lire en complément : Motos de collection : guide ultime pour l'entretien et la restauration réussie

En outre, on peut utiliser l'éthylotest pour mesurer le niveau d'alcool d'une personne à travers l'air expiré des poumons. Celui-ci est collecté et analysé à l'intérieur de cet appareil.

Où acheter un éthylotest ?

Afin de favoriser l'auto-contrôle du taux d'alcool dans le sang, les éthylotests sont mis à votre disposition. Ils sont disponibles dans les grandes surfaces, en pharmacies, en parapharmacies, dans les garages et dans la plupart des points presse.

A lire en complément : Traverser le tunnel sous la Manche en moto : conseils et astuces

De plus, vous pouvez vous en procurer dans des locaux qui fournissent des boissons alcoolisées, les agences de publicité, les municipalités. Vous en trouverez aussi dans les bars, discothèques, restaurants, etc.

En pharmacie, communiquez simplement au pharmacien le numéro de code du produit et son nom. L'appareil n'est-il pas disponible dans votre pharmacie de confiance ? Alors, le fournisseur en tapant le numéro du code produit dans sa borne pourra le commander. Il peut aussi se faire livrer en 2 jours.

Types d'éthylotest

Il existe deux types courants d'éthylotest : les éthylotests chimiques et ceux électroniques.

Les éthylotests chimiques

Ils sont jetables et composés d'un flacon qui contient un composé chimique. Ce dernier change de couleur en fonction de la présence d'éthanol contenu dans l'air expiré. Il renferme aussi un ballon qui agit comme un récipient et recueille la quantité d'air nécessaire pour effectuer le test.

Les éthylotests électroniques

Ce type d'éthylotest se compose plutôt d'un corps de caméra, un embout buccal et un affichage.  Il fonctionne grâce à des capteurs de gaz qui détectent la présence d'alcool. Pour l'utiliser, il suffit de souffler directement dans l'embout buccal et l'écran affichera la lecture.

Comment utiliser l'éthylotest ?

Pour passer le test, le conducteur doit souffler pendant environ cinq secondes. Une fois cela fait, l'éthylotest indique le taux d'alcool de la personne. La paille blanche à l'extrémité de l'éthylotest est jetable et doit être changée à chaque nouveau test.

De plus, il possède une valve pour que l'air respiré ne retourne pas dans la bouche. Ainsi, il garantit que le test ne soit pas influencé par les examens précédents.

À quoi sert l'éthylotest ?

L'éthylotest sert à mettre en conformité votre Établissement Public, vos Agences de Publicité, Bars, Restaurants, Disco Bars, Discothèques, Privés, Grande Distribution.

De plus, il vous permet de vérifier votre état physique avant de prendre votre automobile. Ainsi, cela permet d'éviter de conduire en état d'ébriété afin d'éviter des risques d'accidents de circulation.

Les réglementations autour de l'éthylotest en France

En France, l'éthylotest est obligatoire dans tous les véhicules depuis le 1er juillet 2012. Cette obligation a pour but d'inciter les conducteurs à tester leur alcoolémie avant de prendre la route afin d'améliorer la sécurité routière et de réduire le nombre d'accidents liés à l'alcool.

Depuis novembre 2020, cette obligation a été supprimée par décret ministériel. Cela signifie que même si un éthylotest n'est plus obligatoire dans votre voiture, il reste vivement recommandé de s'en procurer un pour des raisons évidentes de sécurité routière.

Les réglementations autour de l'éthylotest en France ne se limitent pas seulement aux voitures personnelles. Les entreprises sont aussi soumises à une réglementation stricte concernant la possession et l'utilisation des éthylotests. Effectivement, elles ont l'obligation légale de mettre à disposition des salariés qui exercent leurs fonctions avec un véhicule professionnel ou lorsqu'ils sont amenés à conduire pour leur travail.

Il existe deux types d'éthylotests : les modèles jetables et les modèles électroniques réutilisables. Ils doivent répondre aux normes NF X20702 et/ou CE selon qu'ils soient destinés aux professionnels ou au grand public.

Les autorités françaises veillent au respect des règles relatives aux éthylotests notamment grâce aux contrôles réalisés par la gendarmerie nationale et la police nationale sur tout le territoire français.

Les alternatives à l'éthylotest pour mesurer son taux d'alcoolémie

Si vous ne possédez pas d'éthylotest, il existe plusieurs alternatives pour mesurer votre taux d'alcoolémie. La plus simple est de se fier à ses sensations et à son bon sens. Si vous avez bu plus que la limite légale autorisée, il vaut mieux s'abstenir de prendre le volant.

Il est aussi possible de se procurer des éthylotests chimiques dans les pharmacies ou les grandes surfaces. Ces tests fonctionnent en réaction avec l'haleine du conducteur et permettent une estimation rapide mais approximative de son taux d'alcoolémie.

Les smartphones peuvent aussi être utilisés pour mesurer le taux d'alcool présent dans l'organisme grâce à des applications spécifiques qui utilisent la caméra du téléphone pour scanner la pupille de l'utilisateur afin d'estimer sa consommation.

Ces alternatives ne sont pas fiables à 100% et peuvent donner des résultats erronés en fonction de nombreux facteurs tels que l'âge, le poids, le sexe ou encore la prise médicamenteuse. Pour une mesure précise et fiable du taux d'alcoolémie avant conduite automobile, rien ne remplace un vrai éthylotest homologué conforme aux normes NF X20702 et/ou CE.

Si, malgré tout, vous êtes pris sur le fait par les forces de l'ordre sans avoir réalisé un test préalable: souvenez-vous qu'il est illégal de refuser ce test sous peine d'une amende forfaitaire pouvant aller jusqu'à 800€ ainsi qu'une suspension immédiate du permis pendant six mois (article L 234-1 du code de la route).