Sign in / Join

Quelle navigation de plaisance choisir ?

Vous rêvez de vous promener en mer, sur des lacs ou partir pour la pêche ou la plongée sous-marine ? Vous avez besoin d’une embarcation ? Optez pour un voilier, un bateau à moteur ou un jet-ski. Vous avez la possibilité entre une location ou un achat. 

Le lieu à choisir pour naviguer

On définit par bateau de plaisance tout type de bateau utilisé à des fins de loisirs et de sport. Une fois que l’option de choisir une navigation de plaisance est faite, il faut passer à la détermination du lieu où naviguer. Il est possible de choisir uniquement la mer comme on peut se pencher vers les eaux intérieures (lacs, rivières, canaux). Si on ne veut pas être restreint par les frontières, on peut se permettre d’avoir la liberté de naviguer partout. Trouvez sur le site de esprit mer des bateaux d’occasion. 

A voir aussi : Les avantages de la location d'un camion 30 m³ pour le transport de marchandises

Le choix du bateau de plaisance

Avant de choisir le bateau de plaisance à louer ou à acheter, il est nécessaire de connaitre les règles en vigueur. En effet, ces règles varient en fonction du mode de propulsion du bateau. Cela est valable que cela soit en mer ou en eaux intérieures. 

Il n’est pas nécessaire d’avoir un permis pour un voilier de plaisance équipé de moteur pour une navigation en mer. Toutefois, si la navigation va se faire sur des canaux, le voilier sera alors considéré de bateau à propulsion mécanique. 

A lire également : Trouvez votre prochain véhicule avec confiance à la concession Renault Montpellier

Les différents types de permis

Un seul type de permis plaisance est disponible. Seuls des options changent en fonction de la navigation. 

Il y a le permis plaisance option côtière demandé lors d’un pilotage en mer et en eaux intérieures quand le bateau à moteur possède une puissance supérieure à 6CV. S’il s’agit d’un VNM ou véhicule nautique à moteur (jet-ski ou scooter des mers), on naviguera uniquement en mer le jour et sans dépasse les 6 milles nautique d’un abri. Et pour un bateau à moteur ou un voilier naviguant en eaux intérieures, il doit avoir une longueur inférieure à 20m.

D’un autre côté, il y a le permis hauturier. En le possédant, il est possible de naviguer en er ou en eaux intérieures sans aucune limitation. On peut alors effectuer une navigation de plaisance que cela soit le jour ou la nuit. La distance se rapportant à l’abri bus n’a non plus de limite. 

L’assurance du bateau

Lorsqu’il s’agit d’une navigation de plaisance, on n’a pas besoin de souscrire une assurance spécifique. En effet, il y a déjà la responsabilité civile du pilote. Son contrat d’assurance habitation ou personnelle le couvre. Toutefois, la longueur du bateau ou la puissance du moteur peut être une limite sur l’assurance. 

Il existe des types d’assurances spécifiques à la navigation de plaisance. 

Assurance multirisques plaisance : Ce type d’assurance couve le bateau s’il y a une perte totale ou des dommages partiels. 

Assurances de clubs et de fédérations : Elles procurent la responsabilité civile indispensable. Toutefois, elles sont uniquement au nom du titulaire de la licence. 

Assurances des loueurs : Plusieurs formules y sont présentes pour couvrir les g causés au bateau en location. Il est rare que cela s’applique aux personnes.